Les études

06 juillet 2022

#01 Introduction (Joël 1.1-6)

Joël, qui veut dire : l’Éternel est Dieu, est un prophète et l’auteur d’un livre, mais à part le nom de son père, on ignore tout de son état civil. Par contre, on sait qu’il a exercé son ministère en Juda, et qu’il ne prononce que des bénédictions sur l’avenir de son peuple. Les informations tirées du livre permettent de situer le ministère de Joël au début du 9e siècle avant J-C. En effet, le temple de Jérusalem fonctionne et la ville est intacte. Tout comme Amos qui a exercé son ministère au milieu du 8è siècle, Joël mentionne seulement les anciens ennemis d’Israël : les Édomites, les Phéniciens, les Philistins et l’Égypte. Il parle aussi des Sabéens, trafiquants d’esclaves, dont l’influence disparaît après le 6e siècle. Ni Joël ni Amos ne parlent de l’Assyrie ou de Babylone. Joël ne mentionne pas non plus la Syrie tandis que Amos la voit menaçante. Joël ne parle jamais du roi, ce qui pourrait correspondre au début du règne de Joas, qui est monté sur le trône à l’âge de huit ans. Amos, Ésaïe, Sophonie et Ézéchiel citent des passages de Joël, ce qui veut dire qu’il les a précédés.

Joël commence par décrire les ravages causés par un fléau de sauterelles dans les campagnes, puis il voit le peuple venir en masse au Temple pour se lamenter sur cette catastrophe et observer un jeûne de contrition.  Il lance un appel à la repentance qui est suivi d’une cérémonie formelle au Temple, puis l’Éternel lui promet de débarrasser le pays des sauterelles, et même de compenser les dégâts qu’elles ont occasionnés. Ce fléau sert de support à une prophétie sur la fin des temps : le Jour de l’Éternel, appelé grand et terrible, et qui est décrit en termes apocalyptiques. Mais que ce soient les sauterelles ou les armées qui envahissent le pays, elles sont anéanties par l’Éternel, qui ensuite bénit son peuple par sa présence et des récoltes abondantes.

En fait, le Jour de l’Éternel débutera par l’enlèvement de l’Église (1Thessaloniciens 4.15-18) et se terminera à la fin des mille ans de règne du Christ. Ensuite, la nouvelle terre et de nouveaux cieux seront créés. Au 9e siècle, Abdias est le premier prophète à mettre ses visions par écrit et aussi à mentionner le Jour de l’Éternel. Joël est le second. Plusieurs autres prophètes le mentionnent également. Pour tous les prophètes, l’histoire de l’humanité va vers un but et c’est l’Éternel qui en est le Maître. Même si Satan est le Prince de ce monde qui mène le bal sur l’échiquier de l’univers, il est un simple pion entre les doigts du Tout-Puissant.

Le livre de Joël se distingue par l’annonce de l’effusion de l’Esprit. L’apôtre Pierre le cite lors de son discours à la Pentecôte (Actes 2.17-21) et la Nouvelle Alliance par la grâce de Dieu en Jésus-Christ est l’accomplissement de la prophétie de Joël concernant le don et le baptême de l’Esprit accordés à tous les croyants. Par ailleurs, dans le Nouveau Testament, le Jour de l’Éternel devient le Jour du Seigneur, et sert à évoquer le retour glorieux du Christ à la fin de la grande tribulation (1Thessaloniciens 5.2 ; 2Pierre 3.10-12). Dans le livre de l’Apocalypse, l’apôtre Jean utilise plusieurs images du livre de Joël et dans son épître aux Romains (10.12), l’apôtre Paul cite Joël pour montrer que le salut est accessible à tous ceux qui invoquent le Seigneur, qu’ils soient juifs ou païens, mais Paul remplace l’Éternel par Jésus-Christ comme source du salut.

Parole que l’Éternel adressa à Joël, fils de Petouël. Écoutez, vous, responsables du peuple, et habitants du pays. Un événement semblable est-il survenu de votre temps ou du temps de vos ancêtres ? Racontez-le à vos enfants, et qu’ils le racontent à leurs enfants, qui, eux, le transmettront à leurs enfants ! (Joël 1.1-3).

Le prophète s’adresse aux chefs de Juda, car ils sont les dépositaires des souvenirs de la nation. Il fait référence au fléau inédit qui frappe le royaume, un fait unique qui doit être raconté aux futures générations.

Ce qu’a laissé le criquet voyageur a été dévoré par la larve ; ce qu’a laissé la larve, a été dévoré par la nymphe, ce qu’a laissé la nymphe a été dévoré par la sauterelle (Joël 1.4).

Avec leurs mandibules armées de petites dents aiguës, les immenses nuées de sauterelles ont une puissance de destruction phénoménale. Elles ne laissent derrière elles aucune végétation, ni même l’écorce des arbres.

Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ! Lamentez-vous, buveurs de vin, car il est ôté de vos bouches (Joël 1.5).

Joël lance plusieurs appels à se lamenter (1.5-7 ; 8-10 ; 11-12 ; 13). Le premier est adressé aux ivrognes, car les vignes sont détruites, et les récoltes suivantes compromises. L’alcoolisme est la seule faute que relève Joël, alors que les autres prophètes reprochent surtout l’idolâtrie et l’injustice sociale aux Israélites.

Un peuple puissant et innombrable attaque mon pays avec des crocs de lion (Joël 1.6 ; cp Proverbes 30.27).

janv. 30 2023

Émission du jour | Jean : Introduction

Qui est Jésus ?

Nos partenaires