Chapitre 12

Verset 3

On peut briller de bien des manières différentes, par des prouesses sportives, intellectuelles ou scientifiques, en aidant son prochain, mais aussi en étant un modèle de vie pour ceux qui sont dans les ténèbres morales et spirituelles. Néron a éclairé ses jardins avec des chrétiens qu’il a transformés en torches vivantes, mais ces martyrs étaient aussi des lumières auprès des païens car ils rendaient gloire à Dieu par ce témoignage de leur foi en Jésus-Christ. Je continue de lire dans le chapitre 12 de Daniel.

Les hommes qui auront eu de la sagesse resplendiront alors comme le firmament, ceux qui auront amené un grand nombre à être justes brilleront comme les étoiles, à toujours et à jamais (Daniel 12.3).

Ces hommes et ces femmes possèdent la vraie connaissance car ils ont foi en la parole de Dieu, mais ils ont succombé aux persécutions orchestrées par l’Antichrist pendant les trois ans et demi de la Grande Tribulation. Précédemment, dans une prophétie qui annonce la venue d’Antiochus IV Épiphane, un précurseur et un prototype de l’Antichrist, Daniel a dit :

Les hommes du peuple qui auront de la sagesse enseigneront un grand nombre, mais ils subiront l’épée, le feu, la prison et le pillage pendant des jours. Certains parmi les hommes qui auront de la sagesse tomberont afin d’être épurés, purifiés et blanchis à travers cette épreuve, en vue du temps de la fin, car la fin ne viendra qu’au temps fixé (Daniel 11.33, 35).

Ce passage réunit dans la même vision prophétique des événements analogues. Les premiers ont déjà eu lieu sous le règne du roi Antiochus et les seconds se produiront pendant la deuxième moitié de la Grande Tribulation. En d’autres mots, cette prophétie a deux applications. La première s’est accomplie au 2e siècle avant notre ère, avec la famille de prêtres « les Maccabées », et la seconde s’accomplira à la fin des temps avec les croyants israélites et non-juifs qui devront traverser la Grande Tribulation.

Les Maccabées prennent les armes pour résister à l’envahisseur syrien et préserver l’héritage spirituel de leur nation. Leur courage et leur consécration à l’Éternel attirent des Israélites consacrés mais aussi du menu fretin, et parmi les fidèles qui se joignent aux Maccabées, beaucoup périssent dans les combats.

Pendant la Tribulation, les Israélites et les non-Juifs qui ont foi en Jésus-Christ seront sévèrement persécutés, mais ils seront aussi comme des lumières qui brillent dans les ténèbres, et par leur témoignage, beaucoup se convertiront à Jésus-Christ.

La fin de la prophétie donnée à Daniel promet un degré supérieur de gloire à ceux qui par leur foi amènent des non-croyants au Sauveur. Ayant été des lumières pendant les jours sombres du malheur, leur récompense sera de rayonner la gloire de Dieu dans le royaume des cieux. Mais l’intensité de cette luminescence sera proportionnelle à la fidélité du témoignage qu’ils auront rendu quand ils étaient sur terre. Jésus a dit :

Les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père (Matthieu 13.43).

Et aux Philippiens, l’apôtre Paul écrit :

Faites tout… pour être irréprochables et purs, des enfants de Dieu sans tache. Dans cette humanité corrompue et perverse, vous brillez comme des flambeaux dans le monde, en portant la Parole de vie (Philippiens 2.14-16 ; Autre).

La prophétie dit que « ceux qui auront amené un grand nombre à être juste brilleront comme les étoiles ». Oui, mais il faut bien comprendre qu’être juste devant Dieu ne consiste jamais à faire des bonnes œuvres, suivre une liturgie, obéir à des règles ou que sais-je encore. Ces comportements, aussi nobles soient-ils, sont absolument sans la moindre valeur devant Dieu (Ésaïe 64.6).

Si je venais subitement à mourir, j’aurais probablement droit à un enterrement de première classe avec pompe. On trouverait des gens bien intentionnés pour dire que j’étais ceci et cela, bref, le meilleur, mais ce sera un discours vide truffé de demi-vérités pour ne pas dire des mensonges, afin de consoler ceux qui ont facilement la larme à l’œil. En réalité, et sans parler de mes fautes, il y a des grosses taches sur tout ce que j’ai pu faire de bien dans ma vie. Rien n’est d’un pur absolu, ce qui fait que ma justice personnelle est aussi nauséabonde que le purin qui coule d’un beau fumier (Ésaïe 64.6).

Le Dieu créateur n’accepte que la perfection et elle ne se trouve qu’en son Fils Jésus. En conséquence, les justes ne sont pas ceux qui ont à leur actif des actions mirobolantes, mais ceux qui sont déclarés justes parce qu’ils ont simplement placé leur foi en Jésus, leur Sauveur. Qu’on se le dise.

Verset 4

Je continue le texte de Daniel.

Quant à toi, Daniel, serre ces paroles et conserve le livre scellé jusqu’au temps de la fin. Alors, beaucoup l’étudieront et verront leur connaissance s’accroître (Daniel 12.4 ; Autre).

Le mot « serre » signifie « enrouler sur lui-même le côté écrit d’un parchemin ». Ensuite, Daniel doit le cacheter en attendant que les événements annoncés par la prophétie, commencent à prendre tournure.

Les paroles que Daniel doit « serrer » sont les prophéties qui s’accompliront « au temps de la fin », et qui concernent la soixante-dixième septaine d’années et plus particulièrement la deuxième moitié qui est la Grande Tribulation.

Quand l’ange Gabriel ordonne de sceller le livre, il veut dire que la prophétie concernant la venue de l’Antichrist aura un accomplissement lointain et ne pourra être totalement comprise que « au temps de la fin ». C’est à ce moment-là que beaucoup l’étudieront et verront leur connaissance spirituelle s’accroître.

Le verbe pour « étudieront » décrit « quelqu’un qui se déplace pour chercher quelque chose ». Dès que l’Antichrist apparaîtra sur la scène internationale, les prophéties le concernant commenceront à s’accomplir. Alors, tous les croyants, israélites et non-juifs, auront à cœur de lire tout ce qui a été annoncé le concernant, pour leur époque, afin de comprendre ce qui se passe et parce que leur survie en dépendra. Ils devront en effet, se préparer à faire face aux terribles persécutions qui ne sauront tarder. Ils étudieront avidement le livre de Daniel ainsi que celui de l’Apocalypse qui seront alors d’actualité. D’ailleurs concernant ce dernier livre, l’ange qui parle à l’apôtre Jean lui ordonne de faire exactement le contraire de Daniel quand il lui dit :

Ne ferme pas d’un sceau les paroles de la prophétie de ce livre ! Car le temps est proche (Apocalypse 22.10 ; SER).

Quand Daniel reçoit ces révélations, il est probable qu’il les a littéralement scellées et cachées afin de préserver leur intégrité. Mais une fois consultées par les responsables du peuple de Dieu et acceptées dans le canon des textes inspirés de l’Ancien Testament, elles n’ont plus lieu d’être scellées.

Nous ne sommes pas encore dans la Tribulation, mais en attendant que les événements qui doivent arriver se mettent en place, nous devons suivre le conseil de l’apôtre Paul qui écrit à Tite :

La grâce de Dieu qui s’est révélée comme source de salut pour tous les hommes, nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le temps présent dans la tempérance, dans la justice, et dans le respect de Dieu en attendant que se réalise notre bienheureuse espérance : la révélation de la gloire de Jésus-Christ, notre grand Dieu et Sauveur (Tite 2.11-13 ; Autre).

Verset 5

Je continue le texte.

Moi, Daniel, je continuai à regarder et je vis deux autres personnages qui se tenaient là, chacun sur une rive du fleuve (Daniel 12.5).

Juste avant de recevoir cette dernière prophétie longue et complexe, Daniel a vu l’Ange de l’Éternel planant au-dessus des eaux du fleuve Tigre (Daniel 10.5), puis l’archange Gabriel est venu lui parler. Maintenant il voit deux anges qui se tiennent chacun sur l’une des rives du Tigre. Ces deux personnages sont là pour servir de témoins au serment qui va suivre. En effet, selon la loi de Moïse, pour instruire toute affaire judiciaire, il faut impérativement la présence d’au moins deux témoins (comparez Deutéronome 19.15).

Verset 6

Je continue.

L’un d’eux demanda à l’homme vêtu de lin qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve : quand donc viendra la fin de ces choses inouïes ? (Daniel 12.6).

Le troisième personnage qui est très brièvement décrit est la même manifestation de l’Ange de l’Éternel que Daniel a vue précédemment planant au-dessus du fleuve Tigre. Quant à Gabriel, le texte ne dit pas ce qu’il est devenu. Cependant, comme il a été envoyé pour donner la prophétie à Daniel et que sa mission est terminée, il est probable qu’il est retourné chez lui dans les cieux. Un des anges situés sur l’une des rives du fleuve demande à l’Ange de l’Éternel combien de temps dureront les événements précédemment décrits (Daniel 11.36-45) et qui concernent le règne de l’Antichrist.

Verset 7

Je continue.

Alors l’homme vêtu de lin qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve leva sa main droite et sa main gauche vers le ciel et je l’entendis déclarer : Je le jure par celui qui vit à jamais : ce sera dans un temps, deux temps et la moitié d’un temps. Quand la force du peuple saint sera entièrement brisée, alors toutes ces choses s’accompliront (Daniel 12.7).

En général, on ne lève qu’une seule main pour prêter serment. Mais ici, le Seigneur lève les deux mains pour bien souligner la solennité de ce qu’il va dire. Il jure au nom de l’Éternel, le Dieu qui ne ment pas, qui est éternel et absolument souverain sur les affaires des hommes. Il dit que le temps d’épreuve terrible que va subir le peuple d’Israël sous la botte de l’Antichrist sera de trois ans et demi soit 1 260 jours ou 42 mois, des chiffres qu’on rencontre plusieurs fois dans le livre de l’Apocalypse (Apocalypse 12.14 ; 11.3 ; 12.6 ; 11.2 ; 13.5). Il s’agit toujours de la Grande Tribulation, la deuxième moitié de la soixante-dixième septaine d’années, de la prophétie de Daniel (ch. 9).

En effet, les trois premières années et demie de cette dernière septaine seront une période plutôt paisible pour Israël à cause de l’accord de paix signé par le César de la troisième phase de l’empire romain, accord qui garantit la protection du peuple juif. Comme je l’ai déjà dit, les Israélites sont alors désarmés et sans aucun moyen de défense, ce qui est inconcevable aujourd’hui. Mais au milieu de la dernière septaine d’années, l’Antichrist rompt le pacte (Daniel 9.27) qu’il a établi avec Israël, et Ézéchiel rapporte qu’il dira :

“ Je vais attaquer un pays ouvert, et j’arriverai chez des gens qui vivent tranquilles dans la sécurité, habitant dans des villes sans remparts, sans verrous, et qui n’ont pas de portes ” (Ézéchiel 38.11).

Les persécutions seront alors bien pires que celles qu’ont subies les Juifs sous le régime nazi. Israël en tant que nation sera presque effacé de la carte ; toutes ses institutions cesseront de fonctionner, son économie sera entièrement détruite et ses habitants seront dispersés dans toutes les directions pour essayer d’échapper à la Gestapo de l’Antichrist. Tout ce qui aujourd’hui fait la force et la fierté de l’État d’Israël disparaîtront.

Verset 8

Je continue.

J’entendis ces réponses sans les comprendre. C’est pourquoi je redemandai : Mon seigneur, quelle sera l’issue de tous ces événements ? (Daniel 12.8).

La question de l’ange ne porte que sur la fin de cette Tribulation. Maintenant, c’est Daniel qui demande comment tous ces événements vont se terminer et surtout comment la délivrance d’Israël va s’opérer.

Jusqu’à présent, Dieu a révélé à Daniel que : premièrement, la dernière phase de l’empire romain se terminera par « le Dieu des cieux (qui) suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit et dont la souveraineté ne passera pas à un autre peuple » (Daniel 2.44) ; deuxièmement, dans une vision, il a vu « quelqu’un semblable à un fils d’homme » et « On lui donna la souveraineté, et la gloire et la royauté, et tous les peuples, toutes les nations, les hommes de toutes les langues lui apportèrent leurs hommages. Sa souveraineté est éternelle, elle ne passera jamais, et quant à son royaume, il ne sera jamais détruit. » (Daniel 7.13-14) ; troisièmement, Daniel a aussi vu que « le jugement sera rendu en faveur des membres du peuple saint du Très-Haut et qu’arriverait pour eux le temps de prendre possession du royaume » (Daniel 7.22). Enfin, Daniel sait que « le règne, la souveraineté et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous le ciel seront attribués aux membres du peuple saint du Très-Haut. Le règne de ce peuple est éternel, et toutes les puissances du monde le serviront et lui obéiront » (Daniel 7.27). Ces informations ne sont pas vraiment nouvelles puisque plusieurs prophètes les ont déjà données. De plus, d’autres prophètes qui se lèveront après Daniel les confirmeront (Aggée, Zacharie, Malachie).

Verset 9

Je continue.

Il me répondit : Va, Daniel, ces paroles sont tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin (Daniel 12.9).

En d’autres mots : « Pour le moment, retourne à tes affaires. La réponse à ta question est déjà consignée dans ce qui t’a été révélé et que tu dois tenir scellé (Daniel 12.4), et elle se rapporte à un temps éloigné qui ne rentre pas dans l’horizon de ta vie ».

Verset 10

Je continue le texte.

Beaucoup seront purifiés, blanchis et éprouvés comme par le feu. Les méchants se conduiront avec perversité et aucun d’eux n’aura la sagesse de comprendre, mais ceux qui auront du discernement comprendront (Daniel 12.10).

Daniel reçoit quand même des informations intéressantes. Pendant la Grande Tribulation, quand l’Antichrist pourchassera les Juifs, beaucoup d’entre eux cesseront enfin leur révolte contre l’Éternel et se tourneront vers leur Messie, le Sauveur Jésus-Christ. A ce sujet, le prophète Zacharie écrit :

Dans tout le pays, dit l’Éternel, les deux tiers seront exterminés, périront, et l’autre tiers restera. Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Il invoquera mon nom, et je l’exaucerai ; je dirai : C’est mon peuple ! Et il dira : L’Éternel est mon Dieu ! (Zacharie 13.8-9).

« Les méchants » du texte de Daniel sont les incrédules ; ils ne comprennent pas les enjeux des événements de la fin des temps et continuent donc leur petit bonhomme de chemin comme si de rien n’était. Accrochés à leurs fausses valeurs et en rébellion contre Dieu comme l’humanité dans son ensemble, ils acceptent sans trop rechigner d’adorer l’Antichrist et de porter sur eux sa marque, son chiffre, son effigie, ce qui revient à signer sa condamnation à la mort éternelle.

Verset 11

Je continue le texte.

Depuis le moment où l’on fera cesser le sacrifice perpétuel et où l’on installera l’abominable profanation s’écouleront 1 290 jours (Daniel 12.11).

« L’abominable profanation » a lieu au milieu de la Grande Tribulation et dure 1 260 jours, mais l’ange parle de 1290 jours, soit 30 jours de plus, parce qu’un événement important aura lieu pendant ces 30 jours, une période de temps prophétisée par Ézéchiel. Je lis le passage :

J’interviendrai en déployant ma force et ma puissance et en déchaînant ma colère, pour vous faire sortir du milieu des peuples, et je vous rassemblerai des pays étrangers où vous avez été dispersés. Je vous amènerai au désert à l’écart des autres peuples, et là, je vous jugerai face à face. Tout comme j’ai jugé vos ancêtres dans le désert d’Égypte, je vous jugerai vous aussi, le Seigneur, l’Éternel, le déclare. Je vous ferai passer sous ma houlette, et je vous ramènerai dans le lieu de mon alliance. J’éliminerai du milieu de vous ceux qui se sont révoltés et qui se sont rendus coupables envers moi. Je les ferai sortir des pays étrangers où ils habitent, mais ils n’entreront pas dans le pays d’Israël, et vous reconnaîtrez que je suis l’Éternel (Ézéchiel 20.34-38).

Ce mois est nécessaire pour que tous les Israélites fidèles disséminés dans le monde entier rentrent dans leur pays afin de participer au règne du Christ. C’est aussi pendant ce mois que sont jugés tous ceux qui ont adoré l’Antichrist et qui dénonçaient les Juifs aux autorités au lieu de leur venir en aide. En effet, Matthieu rapporte que Jésus a dit :

Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous ses anges, il prendra place sur son trône glorieux. Tous les peuples de la terre seront rassemblés devant lui. Alors il les divisera en deux groupes – tout comme le berger fait le tri entre les brebis et les boucs. Il placera les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. Après quoi, le roi dira à ceux qui seront à sa droite : “ Venez, vous qui êtes bénis par mon Père : prenez possession du royaume qu’il a préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’ai souffert de la faim, et vous m’avez donné à manger. J’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire. J’étais un étranger, et vous m’avez accueilli chez vous. J’étais nu, et vous m’avez donné des vêtements. J’étais malade, et vous m’avez soigné. J’étais en prison, et vous êtes venus à moi. Vraiment, je vous l’assure : chaque fois que vous avez fait cela au moindre de mes frères que voici, c’est à moi-même que vous l’avez fait ” (Matthieu 25.31-36, 40).

Verset 12

Je continue le texte de Daniel.

Heureux celui qui attendra et qui parviendra jusqu’au 1 335e jour ! (Daniel 12.12).

Suite aux 30 jours de jugement et de rassemblement des Juifs, cette période de 45 jours servira à mettre en place le gouvernement du millénium. Les croyants ressuscités (martyrs de l’Antichrist + les fidèles de l’Ancien Testament ; comparez Daniel 12.2 ; Apocalypse 20.4-6) et ceux qui ont survécu aux persécutions du dernier César sont nommés à différents postes de responsabilité qui correspondent à la fidélité qu’ils ont manifestée à Dieu pendant leur vie terrestre. Une fois que leur future fonction est déterminée, ils doivent s’y préparer afin de l’assumer correctement. C’est donc pour eux une activité à temps plein.

Les deux nombres « 1 290 et 1 335 jours » nous révèlent aussi que d’une part, des Israélites et des non-Juifs, demeureront fidèles à Jésus-Christ, survivront au règne de l’Antichrist, et entreront dans le règne du Messie. Cette nouvelle doit réconforter Daniel, car malgré l’horreur des persécutions annoncées, son peuple ne sera pas exterminé. D’autre part, le temps va continuer avec les mêmes cycles que nous connaissons. La lune et le soleil seront toujours là-haut dans le ciel pour réguler les jours de 24 heures, les mois, les années et les saisons, et cela, pendant encore mille ans. C’est seulement après le Millénium que pour tous les croyants de tous les temps, commencera l’éternité.

Verset 13

Je finis maintenant de lire le livre de Daniel.

Quant à toi, tiens jusqu’à la fin et tu entreras dans le repos. Puis, à la fin des temps, tu te relèveras pour recevoir la part qui t’est échue (Daniel 12.13).

Le Seigneur informe Daniel que comme les autres croyants de l’Ancien Testament, il ressuscitera au début du millénium afin d’y participer.

Tout au long de ce livre, l’Éternel montre qu’il est le Dieu souverain qui règne en maître suprême sur tous les royaumes de ce monde et sur tous les individus. C’est Dieu qui véritablement, fait l’histoire humaine.